L’effectuation : l’entrepreneuriat pour tous ! Partie 1

24 janvier 2014

L’effectuation : l’entrepreneuriat pour tous ! Partie 1

Salutations à vous chers. Vous m’avez manqué.

Aujourd’hui je vais vous parler d’entrepreneuriat (oui encore, rires).

J’ai eu récemment à suivre des cours sur l’entrepreneuriat à travers un MOOC organisé par l’EMLYON. Ce n’était pas facile entre mes cours, mes évaluations et les cours et évaluations en ligne, mais j’y suis arrivée et j’ai obtenu mon certificat. J’ai vraiment été agréablement surprise de cette toute nouvelle approche de l’entrepreneuriat : l’effectuation.

J’ai donc décidé de vous faire une synthèse de ce qu’est l’effectuation à travers une série de trois billets.

Le premier billet consistera à la « démystification de l’entrepreneuriat ».

L’entrepreneuriat classique que vous et moi connaissons et dont nous avons entendu parler est exclusivement réservé à une certaine classe. Dans ce système, on nous apprend que l’entrepreneuriat est comme une « forêt sacrée » où ne peuvent s’aventurer que les « initiés ».  Autant de préjugés qui nous enlèvent le goût de l’entrepreneuriat.

Et pourtant l’effectuation considère que ces préjugés sont des mythes.

Mais d’abord qu’est-ce que l’effectuation ?

Tout commence dans les années 90 avec les travaux d’une chercheuse Indienne Saras SARASVATHY, ancienne entrepreneuse. Elle s’interroge sur la logique qu’utilisent les entrepreneurs pour fonctionner, avancer et créer de nouvelles choses. Elle s’intéresse donc aux entrepreneurs experts, c’est-à-dire ceux qui ont créé plusieurs fois des entreprises et les ont faites grandir. Elle ne peut pas simplement leur demander comment ils en sont arrivés là car ils auront tendances à omettre certaines parties qu’ils auraient oubliées ; elle ne peut non plus les observer car elle s’intéresse à des entrepreneurs qui ont déjà réussi. Elle décide donc de confronter ces entrepreneurs à des situations pratiques d’entrepreneuriat comme la création de nouveaux produits, d’entreprise. Elle les invite à réfléchir à haute voix sur des séries de problèmes et elle finit par dégager une logique que les entrepreneurs suivent. Elle l’appelle: effectuation.

L’effectuation consiste à partir des ressources qu’on a pour atteindre un objectif. Ce sont les moyens dont on dispose qui détermineront les objectifs que nous ne connaissons pas encore.

Revenons maintenant aux mythes de l’entrepreneuriat …

Nous avons cinq principaux mythes.

Mythe 1 : les entrepreneurs aiment le risque

On nous montre trop souvent que les entrepreneurs sont des amoureux du risque. Ils sont capables de laisser leur travail et se lancer dans une aventure peu sûre. Il travaille à créer des entreprises sans aucune assurance de réussite.

Mythe 2 : il faut une grande idée pour démarrer

Généralement, l’entrepreneur développe une vision et brave vents et marrées pour la réaliser. Il est celui qui sait tout et les autres ne savent rien. Il commence par une innovation.

Mythe 3 : les entrepreneurs sont des experts en prédiction

L’entrepreneur c’est celui qui est  capable de détecter une tendance future. Il devine vers où va le monde.

Mythe  4 : les entrepreneurs ne sont pas comme nous

Les entrepreneurs sont des êtres surdoués, dotés de super pouvoirs. Partout dans les « sucess stories » on dépeint les entrepreneurs comme des personnes assez charismatiques avec un grand sens de leadership et des aptitudes qui ne se retrouvent pas chez la plus part du commun des mortels.

Mythe 5 : les entrepreneurs réussissent seuls

Les entrepreneurs sont des visionnaires mais cette vision se développe au fur et à mesure de leur action grâce aux rencontres et partenariats. Et donc c’est à travers un réseau de parties prenantes qu’ils aboutissent à la réussite.

En somme donc  ….

L’effectuation démystifie ces cinq mythes de l’entrepreneuriat à travers quatre principes que sont : un tiens vaut mieux que deux tu l’auras, le raisonnement en perte acceptable, le patchwork fou et la limonade.

Nous parlerons donc des principes de l’effectuation dans le prochain billet.

En attendant retenez que l’entrepreneuriat est pour TOUS et l’effectuation nous le démontre clairement !

 

 

 

Partagez

Commentaires

josianekouagheu
Répondre

Tu sais Edwige, au Cameroun, les jeunes ont surtout peur d'entreprendre à cause des tracasseries administratives: impôts, taxes... Certains ont des idées (n'oublions pas que tout part d'une petite idée). Certains recherchent de l'argent. Mais, l'autre grand problème, c'est l'entourage familiale. Ici, le jeune qui obtient un concours de l'Etat dans n'importe quel secteur, est plus apprécié que celui qui veut entreprendre. Et en lisant ton billet, je me rends compte qu'il y a bien des choses à faire. Mais, le tout est de sensibiliser les jeunes. Éloigner d'eux ces mythes pour qu'ils comprennent que l’entrepreneuriat est pour tous et l’effectuation nous le démontre. J'attends la deuxième partie avec impatience!

edwigemolou
Répondre

Tu as raison sur le point concernant l'entourage, mais il faut vraiment apprendre aux jeunes que ce n'est pas notre entourage qui va nous déterminer mais plutôt notre volonté à faire les choses autrement....
La suite viendra t'inquiète ;) !

windows 8.1 product key windows 8.1 product key
Répondre

Today, I went to the beachfront with my kids.
I found a sea shell and gave it to my 4 year old daughter and said "You can hear the ocean if you put this to your ear." She
placed the shell to her ear and screamed. There was a hermit crab inside and it pinched her ear.
She never wants to go back! LoL I know this is totally off topic but I had to tell someone!